mercredi 24 octobre 2007

Argentine épisode 4

Colonia



Bourgade située à une heure de Buenos Aeres en bateau rapide (buquebus) sinon c'est trois heures en escargotbus. Ici, nous sommes en Uruguay et rien avoir avec l'animation débordante de BA. Un conseil si vous y aller, ne pas prendre la formule "all inclusive" sauf si vous aimez les repas exécrables dans une salle immense totalement impersonnelle. La visite guidée reste cependant intéressante où l'on apprends que les espagnoles et les portuguais bataillaient joyeusement à coup de canon, ou autres assauts frénétiques pour ce lopin de terre.
Je me suis cru ici au pays des minipouces ou minimoys (petit clin d'oeil) de part la taille de certaines voi...euh véhicules. Les plages que j'ai pu voir bordent l'océan d'une couleur marron qui ne donne pas envie de se baigner.
J'étais bien content de rentrer mais pour finir le match pour la troisième place de la coupe du monde de rugby était diffusé dans le bateau.... quelle performance des français!!! je pense que mes voisins ont eu des soupcons sur mes origines tellement je soufflais et pestais....

Tigre

Après avoir testé la plupart des transport nous revoila reparti en train qui, ont peux se le demander, comment font-ils pour pas tomber en poussière pour certain vu la rouille. Nous avions le choix pour le trajet et nous avons pris le mauvais car au changement la compagnie de train était en grève... comme quoi ce n'est pas l'apanage de la france. Cela m'a permis de tomber sur une boutique qui vendait de la liqueur de dulce de leche que je rapporte avec moi au pays.
Sur la route pour récupérer un autre train, nous avons traversé un ville de banlieu qui étais vraiment très sympa surtout les maisons qui sont vraiment très belles pour certaines.

Nous arrivons à Tigre et après avoir pris quelques informations nous voila dans une navette fluviale. Pour accéder au lieu touristique dit de "la bocas" nous croisons un parc d'attraction assez grand, un cimetière de bateaux qui m'a rappelé les parties de 50 fathoms (bientôt la suite sur ce blog,) et nombre de maisons.
Pour détailler ce dernier point, les maisons sont assez diversifiées cela va de la mansarde à la cabane de romano. Cependant elles ont toutes un débarquadère où vont et viennent les navettes pour prendre les touristes. Les habitants ont eux leurs propres moyens de locomotion: barque, zodiac, hors-bord, porte-avion (je m'égare) qui sont apponté prêt des débarcadères.
Je me demande d'ailleurs quel peut etre le nombre d'accident vu la quantité de personnes qui font du canoé, kayak ou avirons sant compter les jets, scooter des mers et bien sur les navettes fluviales... une enquête pour Sherlock pour sur.

La boca est donc le lieu touristique qui se compose de deux excursions très sympa où il faut quand même prévoir la combinaison contre les moustiques. Pour reprendre une phrase célèbre: ici les moustiques ils ne piquent pas, ils empalent.
Le cadre est intemporelle et à force de rêver nous aurions pu être abanconné dans ce lieu magique... il y a pire n'est ce pas? bref nous récupérions la dernière navette sur le fil pour rentrer sur BA sans prendre la compagnie gréviste!
Je ne détaille pas tout ce que j'ai pu voir lors des excursions cela serait bien trop long et je n'aurais plus rien à raconter à mon retour...

Pour finir cette bien belle journée, mes amis et moi sommes allé mangé dans un endroit qui avait une bonne connotation gothique excepté la populace BCBG . L'accueil par une grande femme gantée et résille ne nous a pas laissé de marbre. Ici le repas est plutôt genre cuisine nouvelle et cela est loin de ressembler aux portions gargantuesques des autres restaurant jusque là cotoyer... Bref, beau et bon mais il manquait un petit quelquechose!!! le côté prolo?

(A suivre Iguazu ou: pile ou face au déluge)

1 commentaire:

Franck a dit…

Et les photos !!! Sinon, sympas le voyage.