mercredi 17 octobre 2007

Argentine épisode 1

Embarquement

Comme prévu l'avion était bien plein et je suis pris de justesse suite à un désistement. Mais être seul à la porte d'embarquement à dix minutes du départ, ca fait toujours un drôle d'effet.
Après avoir changé trois fois de place pour arranger des passagers, je me retrouve à côté d'un couple israélien très sympa. Le vol de treize heure c'est passé super bien, j'en ai profité pour regarder quelques films dont je ferais un petit billet à mon retour en France ou ici si j'ai un peu de temps.

Débarquement

Toujours le doute sur le sac de voyage perdu ou évantré qui se dissipe bien rapidement. Un peu de cash et le voyage commence.
Immergé dans un pays ispanique totalement inconnu je me demande encore comment je vais me débrouiller. Je me rends donc à la sortie où je me fais aborder directement par un homme qui veux m'emporter en taxi... Leçon1 du voyageur! ne pas s'emballer...pour ne pas se faire dépouiller.
Direction stand informacion, je récupère finalement une carte et des infos pour rejoindre Buenos Aeres. Le bus est grand standing avec ses sièges moelleux, le trajet me semble trop court...

Auberge de jeunesse.

A la gare routière équipé de la carte de la ville, je me prépare et me dirige vers le métro.
Et là c'est le drame...enfin pas trop quand même mais ne pas parler espagnole en Argentine s'avère un poil ennuyeux (même avec un petit livret de phrases toutes faites.)

La ville est comme un champignon, pleine de couleur et qui ne cesse de se dévelloper. un conseil, ne pas respirer le gaz d'échappement des bus...noir c'est noir il n'y a plus d'espoir. Le parc automobile très diversifié est surprenant. De même la population locale est difficile à reconnaitre des globe-trotters.

Le métro étant bien plus simple qu'à Paris, je me retrouve facilement à Palermo (un quartier de BA) et à l'auberge où une charmante personne m'accueille via un interphone en...espagnol!!! aie aie aie...finalement une autre personne parlait un peu anglais et une troisième francais...il n'y avait plus de chambre mais finalement il en restait une bref !!! va comprendre charles j'ai eu une chambre qui devait etre occupé, je n'ai rien compris mais j'étais logé pour une nuit et c'était le but de cette première journée.

Pour les photos, il faudra attendre car mon appareil numérique ne sait visiblement faire que des flous.....c'est surement beau artistiquement mais à montrer aux amis c'est pas terrible. Du coup, je reviens à mes premiers amours, les appareils jetables. C'est bon marché (entre 5 et 8 euros) donc autant en profiter.

(A suivre)

2 commentaires:

rogelia a dit…

Génial ce début de voyage :-)

K a dit…

Super sympa de suivre tes mésaventures! Pour l'appareil, rêgle sur paysage et pas sur macro :-), nettoie le.
Sinon, charmante comment ?