lundi 15 décembre 2008

Série

Ce week-end qui aurait du être dédié aux tâches ménagères, a été consacré aux séries…
Je dirais avoir réalisé un semi-marathon.

La première que j’ai vue s’appelle « true blood » Cette série se base sur la récente cohabitation entre humains et vampires suite à la création d’un sang de synthèse par une firme japonaise.
Les scénaristes n’auraient pas pu trouver mieux que la Nouvelle Orléans pour situer l’histoire générale de la série. Plus précisément dans le village de Bon temps.
Mais qu’est ce que le « true blood » ? Il s’agit de ces fameux sangs de synthèse qui peuvent être « dégusté » à 37° bien sur en canette. Mais qui préfère le coca-light au coca ? Pas les vampires en tout cas.
L’intrigue principale est basée sur la relation complexe entre une serveuse télépathe, un vampire humaniste et un gérant de bar ayant quelques talents spéciaux… Le déroulement de cette première saison se base sur une série de meurtres à Bon Temps mais je n’en dirais pas plus !
Les épisodes se laissent regarder mais sans plus. Certains dialogues laissent à désirer mais certaines idées sont sympathiques. Je regarderais sûrement la saison 2, la saison 1 bien que loin d’être intrigante m’ait plutôt fait l’effet d’une introduction sur le monde des vampires, des métamorphes et autres créatures spéciales.

Pour la seconde série mon choix c’est porté, sur Californication. Voir Duchovny dans un rôle principal différent de Mullder surprend, surtout que dans cette série nous sommes bien loin de tous les complots et autres phénomènes mystérieux que nous avons vu dans X-Files. Ici, rien de plus terre-à-terre, la série dissèque le comportement d’un écrivain qui porté sur le cul recherche à retrouver son amour perdu.
Duchovny joue le rôle d’un enfoiré et il le joue bien…Alcoolique, fumeur et baiseur, cela décrit cet écrivain célèbre qui recherche son inspiration perdue ainsi que son amour.
Les situations comiques, émouvantes et parfois pathétiques s’enchaînent grâce à son manager et son ex sans oublier le futur marié. On sera aussi surprit par Madeline Zima qui loin de son rôle de cadette dans une nounou d'enfer tient son rôle d'adolescente sal...manipulatrice à merveille.


J’ai vraiment bien aimé et je reste sur ma faim avec l’épisode 11 de la seconde saison…

Loin d’en avoir fini avec les séries je m’accorde une pause avec les sketchs de Kameloot.

mercredi 26 novembre 2008

Triste réalité

Non ceci n'est pas un coup de gueule contre qui que ce soit...Mais je constate que Warhammer Online ne me plait pas!!!!! Je crois qu'après sept ans de MMO je me suis lassé.
Déjà World of Warcraft m'avait bien lassé sur la fin mais là c'est le jeu à son début. Je pense finir ce mois-ci, peut-être rempiler pour avoir un perso de niveau maximum, c'est à dire 40 mais rien que le peu de temps que j'ai passé dessus, je me suis ennuyé.
Est-ce le poker qui m'intéresse plus? ou bien le fait d'avoir une PS3 et de vouloir prendre des nouveautés....Bientôt la sortie de Need for speed (dont j'ai testé son prédécesseur sur PS2) motorstorm et résistance 2.

Voilà c'était un billet non pas pour faire fuir les joueurs des MMO car ca reste un très beau jeu WaR et WoW avec son extension est surement très bien aussi. Mais je n'ai pas retrouvé la fibre que j'avais sous Dark age....

jeudi 13 novembre 2008

Poker - Acte 6

Je suis entré dans le cercle grandissant des joueurs de poker il y a six mois environ et j’aime ce jeu. Il est subtil et dangereux par son côté prenant.
Avec un ami nous tentons de nous sélectionner pour les émissions de télévision et aussi pour le FTP. Pour ma part je joue aussi en sit’n’go car je n’accroche pas au cash game.
Pour le moment je suis à la limite la plus basse soit 1$

Ma dernière séance était décevante, j’ai perdu 5$ en jouant vraiment mal. A cette limite les joueurs ne sont pas véritablement sérieux et pense qu’une main comme J7 est une bonne main….J’ai eu un bad beat à ma dernière partie mais j’aurais du sortir 6ème ce qui équilibre cette partie. Je finis avec mon brelan contre une quinte. J’aurais pu couper les côtes de mon adversaire au flop mais j’ai slowplayé….Mal m’en a pris.

Par contre une autre partie ou j’ai lamentablement perdu fût celle ou j’ai joué AJ en étant premier de parole (UTG) deux joueurs call, je CB le flop rainbow et neutre, un fold et un call.
Je savais que j’avais perdu mais je n’ai pas lâché prise et il avait touché son 2 avec A2.
Je perds ensuite avec AJ au bouton contre une paire qui tient jusqu’au bout.

Pour les deux satellites NRJ12 et Direct Poker, c’est mitigé, il faut dire que ces tournois gratuits attirent beaucoup de monde et on se retrouve facilement en HU avec six autres joueurs en sit out. C’est assez spécial à appréhender. J’ai réussi à atteindre les 1000 premières places pour un des deux tournois.
Pour le second j’ai assez mal joué surtout ma dernière main car je savais que j’étais largement battu. J’ai quand même noté qu’il y avait un joueur en plein rush car quoiqu’il faisait, il touchait ses cartes. Il a dû destacker trois ou quatre joueurs, j’étais assez impressionné. Celui qui m’a fait rejoindre la sortie, était le second tapis de la table avec 45K.

Le plus impressionnant dans ce genre de tournoi c’est le rythme des éliminations. En une heure, cinq mille joueurs sont remerciés.

Et sinon ? Warhammer online c’est intéressant mais finalement pas aussi bien que DaoC, je ferais un petit billet sur le sujet prochainement.

vendredi 7 novembre 2008

La saga qui va vous épater

Après une bonne prise de tête sur l’upgrade de ma machine avec un minimum de sioux, car non je n’ai pas encore gagné au poker et pour cause je me suis mis à Warhammer Online !!!

C’est d’ailleurs ce jeu qui me pousse à améliorer mon ordinateur…saleté de société de consommation ;o) Bref, en ce moment même quelqu’un est en mission pour moi afin de vérifier les compatibilités et les prix de ces modifications avant le nouveau PC Alienwareeeeee (non fourni avec sigourney weaver)

Donc après ces échauffements neuronaux, j’en viens à l’essentiel de ce billet : un peu de littérature. J’aimerais faire l’apologie de Millénium, une saga dont contrairement à convenant anti-héros lépreux ne laisse pas indifférent.

Chacun des trois "Millénium" commence par un rythme lent avec la mise en place des personnages qui sortent de l’ordinaire mais celui-ci s’accélère avec une intrigue principale qui s’épaissit de page en page. Chaque roman peux se lire aussi indifféremment des deux autres mais je conseille quand même de lire dans l’ordre pour la bonne compréhension des liens entre les différentes parties.

L’auteur Stieg Larsson est décédé après avoir donné la trilogie à son éditeur ce qui a engendré un beau débat entre sa famille et son amie….Il paraîtrait qu’un quatrième tome existe dans l’ordinateur pris par sa compagne. Ce qui est vraiment épatant avec ce roman c’est ce qui se passe dans le réel avec le testament de l’auteur et des batailles juridiques. Un lien récupéré au fil des lectures.

En écrivant ce billet je suis même tombé sur un jeu concours qui permet de gagner ces ouvrages suivez donc ce chemin de traverse.

Pour finir ce roman est édité par Acte Sud (non je n'ai pas d'action chez eux mais je voulais le souligner)

mardi 28 octobre 2008

Pirates - 50 Fathoms - Episode 9.2

Le navire se dirigea vers l’île des pirates pour en finir avec cette vermine. Nous avions estimé à deux jours de navigation et de préparation mais nous ne nous attendions pas au comité d’accueil. La mer était houleuse et les bandits avaient fort à faire avec une des trois sorcières.
La menace des pirates se résumait à un nombre misérable de survivant dans le port dévasté qui combattait pour leur survie. Après un conciliabule, nous avions décidé d’utiliser le navire comme une bombe, l’ingénieur « papy » pipe au bec prit les choses en main. James H. contrôla le vent pour diriger le bateau sur la sorcière, le navire ayant atteint une vitesse raisonnable l’équipage quitta le navire…

La sorcière aperçu le navire à pleine vitesse bien trop tard pour se protéger. Hélas la puissance de la poudre pulvérisa le navire et tout ce qui se trouvait à proximité. Son dernier geste affecta la plupart des membres de l’équipage qui resta dans l’air de l’explosion.
Seulement neuf membres survécurent ainsi que la sorcière qui nous toisait d’un air mauvais volant au-dessus de l’eau. Elle nous scruta un moment avant d’afficher un rictus aux lèvres.
Son regard se rempli d’effroi en voyant nos pierres de lys brandit.
Jame H. envoya alors une de ces boule de feu géante et Kepharemos invoqua des profondeurs une lame d’eau gigantesque. Elle invoqua un bouclier protecteur et le choc des magies fît trembler les flots. Le port fût quasiment détruit par le choc d’énergie ainsi que le reste des bateaux qui y étaient amarrés.

Nous n’avions plus de navire mais une des trois sorcières avait passé l’arme à gauche et la menace des pirates n’était plus que vague souvenir. Nous ne pensions qu’à rejoindre l’ancien repère des pirates pour souffler un peu et bander nos blessures.

Quelques jours plus tard, ayant récupéré le matériel que la mer charriait sur le rivage alentour, nous commencions à préparer un plan pour retourner à Baltimus. Il nous fallait un nouveau navire ou fabriquer un radeau. Le capitaine Sam, le commandement ayant changé lors d’une soudaine prise de conscience de James H. (qui avait rendu le tablier avec moult gestes et postures sous le quolibet des hommes d’équipage) décida d’un groupe d’exploration et d’un groupe de construction.

L’exploration de l’île nous conduisit dans un village de pécheurs qui commerçaient bien malgré eux avec les pirates. Nous réussîmes à les persuader d’un retournement de la situation et que nous les avions libérés. Cependant lorsque nous leur demandions un de leur bateau de pêche, leurs vieux démons revinrent. Il crurent encore à une exploitation d’un nouveau conquérant.
Ce fût avec diplomatie lors du conseil du village qu’il fut décider qu’il nous donnerait un de leur précieux esquif si nous dirent se révélaient exact. Deux groupes de pécheurs nous accompagnèrent alors à la base du « vieux Mike ». Nom honorifique de l’ancien repère en souvenir de notre vieil ingénieur mort lors de notre bataille épique contre la sorcière. Nos dires furent vérifiés et nous priment possession de l’esquif qui servit d’armature principale pour le radeau.

(A suivre chapitre 9-3 Fou à lié, c'était pas si mal)

mercredi 24 septembre 2008

Pirates - 50 Fathoms - Episode 9.1

La réputation de fou à lié associé à la sombre notoriété du « White Perl » nous mis en difficulté pour recruter un équipage digne de ce nom. Par chance les graels revinrent.
La flotte de Baltimus se préparait à combattre un rassemblement de pirate dans les îles plus à l’ouest et nous décidâmes de les suivre afin de redorer notre blason en montrant notre courage et notre vaillance. Il fût décidé que le navire aurait trois capitaines qui changeraient à tour de rôle. Les anciens ne furent pas surpris de cette mesure plutôt hors du commun et les autres se demandèrent où ils avaient mis les pieds.

La voile fût hissée haute et la brigantine quitta la baie de Baltimus pour rejoindre la flotte du peuple libre. Une fois au large des îles du centre que nous contournions par le nord, le vent se leva et la mer devint de plus en plus agitée. Un vieux loup de mer pipe au bec cracha que le grain tombera d’ici peu et sa prédiction se révéla exacte.
Ce ne fût pas un simple grain mais une tempête que nous affrontions, sur le maigre équipage que nous avions, deux hommes périrent dans la mer déchaînée et le « White Perl » s’échoua sur une île de l’archipel du centre. Les dégâts sur le navire étaient mineur mais il faudrait quelques jours pour le remettre à flot. Nous décidâmes de monter une expédition pour visiter ce magnifique endroit couvert par la végétation. Une colline surplombait la plage et le groupe d’exploration se mit en route une fois les réparations terminées car nous devions aussi connaître notre position.

La forêt couvrait visiblement une bonne partie de l’île sans être trop dense. Le sentier semblait nous conduire vers la colline et plus nous avancions, plus nous rencontrions des dépouilles d’animaux comme évidés. Cela n’avait rien de rassurant et nous nous préparions à combattre. Le sentier s’élargit pour déboucher sur une clairière où se trouvait enfoncé dans le sol une étrange construction comme tombé du ciel. L’impacte avait dû être impressionnant car le cratère autour de cette construction mesurait pas loin de 100m de diamètre. Des bruits provenaient de ce trou et notre cœur se souleva en voyant un étrange spectacle. Il s’agissait de fourmis géantes dont le regard luisait d’une rage meurtrière qui se repaissait des cadavres des animaux de la forêt, l’odeur imprégnait l’air. Le plus impressionnant n’étaient pas les fourmis qui semblaient doter d’un minimum d’intelligence mais l’étrange créature qui les commandait, un hybride d’octopon femme insecte avec quatre énormes mandibules et trois paires de yeux rouges. Son regard se posa sur nous et elle stridula quelques notes qui mirent en mouvement les fourmis géantes. Nous leur offrions un beau dessert mais pas sans nous défendre. Kepharemos et James lancèrent leurs plus gros sortilèges ce qui tua quelques insectes mais le cri de l’hybride alerta celles dans la construction. Nous comprîmes alors qu’il s’agissait d’un nid et que notre seule chance de survie était la fuite. Nous courrions avec l’énergie du désespoir, James et Kepharemos utilisant tout leur pouvoir pour retarder la progression des fourmis mais celle-ci ne s’arrêtaient que pour nous lancer des jets d’acide très corrosifs. En descendant de la colline, nous vîmes une baie où se terraient les fameux pirates. Tout le groupe sauta dans la chaloupe pour rejoindre le « White Perl » et par chance aucun jet d’acide nous toucha. Les créatures s’arrêtèrent au bord de l’eau ne sachant visiblement pas nager à notre grande joie.

(a suivre : ma sorcière bien aimé)

mercredi 20 août 2008

Dernière scéance

Avant de retrouver Batman au cinéma, je suis resté sagement chez moi pour une scéance DVD. Voici ce que j'ai vu et mes petites notes.

Le deuxième souffle : Film français sur le milieu dans les années 60. Ce film mélange de Dick Tracy et des incorruptibles reste un film plutôt simple et agréable à regarder. Le scénario plutôt simpliste ne nous surprend guère mais les personnages sont d’un stéréotype plutôt émouvant.
Le gros dur qui ne déviera pas de sa ligne de conduite ex-taulard prouvant que nul ne peut bafouer son intégrité (Daniel Auteuil)
La mère tenancière non pas d’un bordel mais d’un restaurant chic où se passera le déclencheur de l’histoire grâce à une scène digne des affranchis. (avec moins de protagonistes et moins de pétarades) Celle-ci est bien sur amoureuse du gros dur qui voudra le persuader de s’enfuir avec lui…(Monica Belluci)
Le bras droit bien sur prêt à tout pour la tenancière et sûrement amoureux d’elle (Eric Cantona)
Et bien sur les belligérants : Le mafieux tenancier d’un club parisien plutôt suffisant, son frère tenancier d’un club marseillais plutôt maître d’œuvre, le billy the kid marseillais et les seconds couteaux.
N’oublions pas le vieux qui a roulé sa bosse. Nerf d’acier, froid mais prêt à filer des coups de pouce car il a décidé de raccrocher et de vivre longtemps. Nous avons aussi le vieux loup de mer qui trempe dans les magouilles en tout genre et viendra en aide à son ami le caïd qui descendra sur marseille.
Que serait un film de gangster sans la police ? Nous retrouvons donc un commissaire parisien d’un humour sarcastique redoutable et d’une logique à toute épreuve (Michel Blanc) suivi par un jeune premier. Viendra aussi le tour de l’inspecteur marseillais qui loin de la finesse du premier, utilise des moyens peu orthodoxes afin d’obtenir ce qu’il veut et bien sur cela est parfois fatal…


Le serpent : le genre de film ou vous avez du mal à vous mettre dedans mais une fois que c’est fait, rien ni personne ne pourra vous décoller du siège. Une histoire des plus glauques plus psychologique que détonante.
Je résumerais juste que les démons surgissent parfois du passé et que cela peut faire mal.
Les acteurs principaux Yvan Attal et Clovis Cornillac sont des « duellistes » remarquables.Visiblement le film est assez différent du livre mais une fois n’est pas coutume.

mercredi 13 août 2008

La saga de l'été à éviter

Je suis un lépreux richissime choisi par le créateur envoyé dans un monde qui peut me guérir mais plutôt que d’y croire, je suis un hermétique incroyant. Je me permets alors de violer, de semer la mort bien malgré moi mais aussi de devenir de plus en plus pitoyable. Par chance, je suis adulé par tout ce royaume, pourquoi d’ailleurs ??
Je vous demande alors : Qui suis-je ?

Je suis le « héros » de la trilogie de Stephen R. Donaldson. Si vous voulez un lien, cherchez par vous-même car je ne saurais conseiller cette saga de 1500 pages.
Vous trouverez des enchaînements de descriptions dignes de Tolkien sans les hobbit et surtout plein de pléonasme. Au cas ou vous n’auriez pas compris que le mont tonnerre est plutôt escarpé et accidenté les rochers surgissant de part et d’autre du sentier, l’auteur ajoute que cet amas ressemblait à un navire transpercé par des espars !!!!
Bref, des descriptions répétitives et une multitude des dialogues bien creux. La trilogie pourrait se résumer en un tome de 500 pages et gagnerait sûrement en clarté et en rebondissement.

Attention Spoiler ceux qui liraient ce résumé seront bien malades (à la hauteur du « héros ») ou alors bien curieux pour lire ensuite les romans car je dévoile pas mal d’éléments principaux de l’intrigue.

Parlons un peu des personnages et de l’intrigue elle-même. Un « Satan » banni par dieux décide d’invoquer un pouvoir via un serviteur et son puissant artefact que « Satan » ne peux utiliser sinon ça pourrait lui nuire. Apparaît alors le « héros » bien sur désigné par dieux oups! Le « Créateur ». Le « héros » devient un messager qui doit apporter un message aux seigneurs sinon ah ah fin du roman !!
Invoqué sur une plate-forme on apprend qu’il a le vertige cependant avec la lèpre (donc plus de nerf) pas facile d’avancer…. Il rencontre alors une jolie fille qui le soignera car il a chu (une fois n’est pas coutume, vous pourrez compter le nombre de ses chutes dans les trois romans si vous le souhaiter pour vous distraire.) Dans ce royaume les habitants perçoivent la vie des éléments avouons que l’auteur a bien développé ce concept intéressant. C’est donc grâce à la terre que notre héros retrouvera quelques sensations mais vu qu’il réfute tout cela ne l’aide pas beaucoup.
Il tombe bien sur sous le charme de la damoiselle mais plutôt que de développer une histoire de romance l’auteur choisi le viol c’est beaucoup plus classe. La fille se cache et c’est sa maman qui doit conduire le « héros » plein de regret voir les seigneurs. Sur la route l’amoureux de Léna (la fille jolie) veux tuer le violeur mais cela violerait le serment de paix règle établi par le royaume (premier rebondissement) depuis la profanation de Kevin premier héros qui a repoussé mais non tué le « Satan ». C’est donc la mère de la fille bafouée qui va mener le lépreux à travers les terres supportant le lourd fardeau de la révélation de son méfait.

Atiaran qui invoquera dans le second tome un aveugle second « héros » de la saga provenant de la terre s’en retourne alors dépité vers son village laissant Covenant (c’est le nom du héros) entre les mains d’un géant… Je passe l’histoire des géants qui seront exterminés donc cela ne vaux pas le coup de s’attarder… Suilécume qui sortira de la poche tel un As providentiel pour compléter une quinte flush royale (oups! le poker) reviendra dans le troisième tome car il aura survécu à la première quête (ah ah qui l’eu cru)
Le héros toujours aussi lamentable sera reçu par les Seigneurs qui mettent leur confiance dans le porteur de l’or blanc (une alliance de son ancien mariage qu’il garde en souvenir car il se refuse à croire qu’il a divorcé !!!!)
Je m’arrêterais là pour ce premier résumé qui est déjà bien acerbe comme cela.

mardi 29 juillet 2008

Tournoi de Poker

Pour tester de nouveaux horizons du Poker, je vais me lancer dans une folle aventure ou du moins dans une partie de cette folle aventure.
Il s'agit d'un tour noi de Poker organisé par un membre de la Poker académie John T le bien nommé.

Cliquer sur l'image pour voir son blog.


Pour cela il faut bien sur être membre de la Poker academie et télécharger Best One poker, les deux partenaires de cet heureux évènement.
Pour s'enregistrer sur le site partenaire cliquer sur la bannière.


Le site donne un lien vers best one poker.


Le tournoi se déroulera sur 15 jour et commence par un tournoi gratuit vendredi 01 Août à 21H30. La plupart des parties seront le soir et il y a aura une multitude de variante ce qui est l'occasion de découvrir différentes formes de poker pour pas trop cher le buy-in étant de 1-5€ (droit d'entrée)

Je vous dis au plaisir de vous voir sur les tables

vendredi 25 juillet 2008

Mémorable partie

Quelle magnifique soirée que de se prendre pour des dieux créant leur propre univers.
Remercions la sainte trinité - Pétunkou Mékkcool Fysdeuput et le master Kobayashi qui réussirent à tenir deux heures de délire non stop sans aucunes règles dans un jeu de rôle sans dés. Seule les capsules et les canettes de bières envahissaient doucement mais surement le terrain de jeu.

Dans un autre sujet voici l'image de mon perso dans Cops (je l'ai retrouvé les gars)

mercredi 16 juillet 2008

Tranchons et traquons - Personnages

Aucun jeu de rôle n'existe sans personnages digne de ce nom. La compagnie des trois mats vous propose ses propres créations.

Bref, vous l'aurez compris que nous avons créé trois nouveaux perso sous l'égide de Maître Kobayashi. A ce propos et surtout depuis cette partie nous avons créé des perso pour Cops et pour Dread... je verrais si j'en rédigerais un billet.


Personnage de Francky le fumeur de havane -- PARADOX
Paradox est Krisling de son état, ce qui dénote dès le départ que la chance n'est pas sa qualité première. Dissimulant son pelage gris sous une épaisse houppelande, il se caractérise surtout par sa très (trop) grande curiosité, source d'ennuies sans fin qui a jusqu'à présent décidé d'une part non négligeable de son destin.



Des exemples ? Tenez ! Lors de cette fois où, intrigué par l'étrange manège de la demeure voisine, il ne pu s'empêcher de débouler maladroitement par une lucarne en plein conclave d'assassin. Notez que sa deuxième caractéristique, à savoir une certaine capacité à s'adapter aux situations les plus improbables, surtout lorsqu'il s'agit d'éviter de se faire taillader ou bien pour se planquer dans la première cache disponible, impressionna suffisamment ses hôtes et lui permît ainsi de trouver un emploi à sa mesure. Enfin, bon, il fait un assassin plutôt passable, mais honnête et scrupuleusement procédurier en ce qui concerne les contrats.



Vous en voulez encore ? Alors que penser de sa rencontre dans un village perdu avec quelques amuseurs dont il avait bien senti qu'ils tramaient quelque chose de pas vraiment clair. N'importe qui serait resté sur ses gardes, lui a juste voulu savoir de quoi il retournait. Il comprit un peu tard qu'il s'agissait de recruteurs militaires qui amusaient et avinaient leurs victimes avant qu'elles ne se réveillent enrôlés dans quelque régiment en partance pour de lointains territoires.



C'est à l’occasion d’une affectation de deux ans sur la frontière sud (où sa curiosité le jeta, entre autres, dans les cellules de l’armée, dans une tanière de lapins vampires (vachement plus dangereux que ne le suggère le nom), au milieu d’un campement ennemi ou dans l’antique crypte oubliée d’une chose abjecte, impie et innommable) qu'il fit la connaissance d'Elios et Lima. Il leur doit plusieurs fois de s’en être sorti entier (comment se passer d’un tel détecteur d’emmerdes ?) et il a finalement entamé avec eux un voyage de retour vers la civilisation. Mais voilà que sur la route, il apprend l'existence d'une mystérieuse et impitoyable secte d'assassins Krislings. Il doit décidément en apprendre plus sur ces sinistres collègues ... même si cela aboutira comme d'habitude sur une pluie de merde (à croire que les dieux ont la diarrhée quand il passe quelque part) ...


Personnage de Franck pokahontas --- Lima
Lima jeune Drakhen ayant développer son talent pour la magie dès son plus jeune âge.


Elle est plutôt bien faites quoique certain dirait qu'elle est maigre. Son intelligence poussée l'a fait remarquer trés vite par les érudits de son village natale. Elle est plutôt bien faites quoique certain dirait qu'elle est maigre. Son intelligence poussée l'a fait remarquer trés vite par les érudits de son village natale. Elle a montré trés vite une inclinaison à aider son prochain. Elle a appris à soigner par des voies naturelles et sur-naturelles. Hélas, on apprend aussi à tuer dans cet terrible monde, elle est maître dans le maniemant de la boule de feux et dans certains cas d'énervement, certains ont eu à subir un éternuement brulant.

De ses origines nobles, elle a acquis une connaissance générale de ce monde, et de son éducation paysanne, elle a appris à être autonome et à ne pas attendre des autres quoique ce soit!Toujours à l'affut de nouvelles connaissances, elle met au service de tous ses talents et ses connaissances.

Perso de Seb Alias Elias ou JamesH -- Elios

Elios jeune wolfen est une force de la nature. Né dans un village au Sud de la muraille des trois souffles, il est le cadet issue d'une famille noble. Sa famille ne voulant pas l'éduqué, le mis chez une famille de paysan-milicien ou il apprit à combattre. Sa stature lui procura une relative tranquillité. Pendant les deux années de son service militaire, il se trouva deux compagnons – Paradox qui veillait sur ses arrières et Lima pour le nettoyage de zone à distance. L'odorat et le sixième sens d'Elios permit aux trois compagnons de se sortir de quelques mauvais pas. C'est pendant le service où il eu sa jambe droite quasiment broyé et seul l'intervention d'un mage-guérisseur réussi à le sauver. Il en garde néanmoins une séquelle…cela l'empêche certes de rattraper ses adversaires mais lorsqu'il est au corps à corps sa vitesse de combat s'avère redoutable….il a le pelage noir, long parsemé de quelques touffes de poil blanc sur le dessus et l'arrière du crâne ainsi que sus les épaules et homoplates.

mercredi 9 juillet 2008

Arnaque et Poker on-line

Suite à mes pérégrination sur les sites de poker étant en ce moment avide de formations et d'informations, je suis tombé sur un bien mauvais raport d'un site On-line de poker.

Il s'agit de Everest poker qui se permet de bloquer des comptes et par se fait de s'octroyer de bien jolie sommes versés par les joueurs. Voici un article qui en parle bien mieux que moi....Lire ici Attention les article date de fin 2007 et début 2008 mais sur le site de poker academie une discussion a lieu depuis une semaine sur un blocage de compte et les avis sont très partagés sur cette room....Donc de la à ouvrir un compte et jouer ça sera sans moi.

Franck reste à jouer avec les sous fictifs sur cette room ;o)

Il est clair que la folie poker qui agite les français peux donner des pensées mafieuses à certain donc encore une fois prudence sur les transfert de sous en ligne.
Sinon le débat pour l'ouverture des sites de jeux indépendant (autre que la FDJ) est en cours.... wait and see.

lundi 7 juillet 2008

Poker - Acte 5

Fin de la première cave !!

Titan c’était bien mais j’ai perdu tous mes sioux ….je me sentais plus en veine avec les sit’n’go et du coup je me suis bien emporter et (lire article précédent) alcool + poker + dame fortune aux abonnés absent = banqueroute !!!!

Mais rien de dramatique car j’ai commencé les tournois freeroll sur Pokerstar et Tilt poker.
Les premier tournois sont quelques peu désastreux et je dois continuer mes analyse de mains mais Pokertracker est devenu payant….fini la période d’essai… la question est donc : dois-je attendre pour l’acheter ou pas ? bref en ce moment je fais sans.

Relance

Pour pouvoir continuer les seat ‘n’go ou le No Limit standard sur Full ring (table de 10) ou short ring (table de 6) j’ai remis 50$ au compteur sur Full tilt cette fois-ci.

Mon ration de gain en sit’n’go et de 4$50 pour 4$25 c’est pas encore ce que l’on fait de mieux mais c’est pas perdant non plus….Sinon j’ai aussi réalisé mon meilleur score sur un tournoi :
58/815 j’étais à seulement 30 places de la première bulle (place finale) mais je me suis lancé avec une maigre paire de 6 et contre paire de valet……je vous laisse deviner la suite.
Bref, j’avais aussi une autre excuse mais ce n’est pas le sujet de ce billet….et ce n’est que partie remise !!!


Tournoi du dimanche

Toujours en freeroll, nous avons décidé (la joyeuse bande de ceux qui se la pète au poker avec que quelques mains au compteur) de noter nos rang pour un petit tournoi mensuel/ trimestriel/ annuel. Il a aussi été décidé de passer du freeroll à 1$ la partie mais rien n’est vraiment figé car nous sommes (il faut bien le dire) des débutants bien insouciant….
La suite bien sur dans un prochain billet avec aussi les scores de Franck (alias pocahontas alias Captain Sam alias Dragonne) si il me les transmet.
Félicitation à lui pour sa valeureuse 11ème place dans un tournoi de 120 personnes avec un buy-in (droit d’entrée) de 18€

(a suivre - tournoi - sit'n'go - plongée aux antilles)

mardi 10 juin 2008

Poker et Alcool

Poker et Alcool

Boire un petit coup c’est agréable comme le dit la chanson mais avec modération comme le dit la pub est fortement recommandé lorsque l’on joue….

J’ai testé pour vous le jeu en état d’ivresse et c’est pas la joie car souvent on s’embarque dans des coups douteux avec des mains bien désastreuse… En plus calculer des côtes devient un travail assez difficile…Le multi table n’en parlons pas c’est la catacombe lorsqu’il s’agit de prendre une décision un peu réfléchie et pour la rapidité de décision je n’en parlerais même pas !!!

Donc alcool et poker c’est vraiment à éviter sinon c’est des pertes assurées. C’était mon billet faite ce que je dis pas ce que je fais du mois ou encore le billet du politiquement correct.

lundi 9 juin 2008

Pirates - 50 Fathoms - épisode 8 intermède

Houraaaaaaaaaa j'aurais réussi à écrire avec plus ou moins de mal 100 messages et celui ci sera donc un résumé de la poursuite de notre navire par l'inquisiteur dans 50 Fathoms.
50 Fathoms jeu de piraterie avec le système Savage World Maîtrisé par le grand Kobayashi et avec la magnifique participation de Franck Pocahontas (surnom deadland) et Franck Kraken (savage World) ainsi que celle de votre serviteur.

J'espère après ses 100 premiers messages atteindre les 200 ... 1000 soyons fou!!! surtout que les sujets tel que jeu - poker et jeu de rôle ou cinéma sont une source inépuisable de message.

Merci à vous de me suivre et passons à notre récit d'aventure.

Chapitre 8

L’inquisiteur et ses hommes nous scrutèrent bizarrement et nous subîmes un interrogatoire sur l’art de la magie et son utilisation…Nous nions nos croyances via ces arts occultes en bloc et ils nous relâchèrent.
Ils mirent une chaloupe à notre disposition mais une fois sur le « White Perl » l’inquisiteur cria de l’autre navire de sa voix de stentor qu’un des membres d’équipage suintait de magie.
Il s’agissait de Kepharemos qui n’avait pas utilisé toutes ses capacités lors du dernier combat.

Le galion de l’inquisiteur commença sa manœuvre pour nous canarder mais nous activions alors l’équipage pour nous éviter une fin brusque et tragique après autant d’aventure.
Notre navire était un peu plus léger mais beaucoup moins maniable, le combat semblait inévitable. De plus nous n’avions que deux tiers de l’effectif prévu pour manœuvrer la brigantine et monsieur H décidé d’envoyé quelques hommes au pont inférieur armer les canons. Kepharemos lança avec le reste de son pouvoir, une lame d’eau vers le bâtiment adverse qui, à son contact, dévia tout simplement comme si elle avait rencontré un bouclier impénétrable.
Le navire nous envoya une canonnade mais cela ne nous toucha pas. Un canon fût alors monté en poupe afin de nous défendre. Le galion de l’inquisiteur avait deux rangée de six canons de part et d’autre alors que nous n’en avions qu’une seule. Les deux navires furent alors côte à côte et ce fût l’enfer pour le « White Perl ». Le navire touché de plein fouet fît une embardé et un homme tomba à la mer. De plus nous n’avions aucun boulet à tirer contre notre ennemi, la réserve étant vide.
H donna l’ordre de charger le canon avec ce que nous avions de métallique et de viser les Mats adverses pour le détruire, Sam et Kepharemos aidé du reste de l’équipage jetaient tout ce qui pouvait nous ralentir. Maboule et Urgak chargèrent le canon avec des menottes et tirèrent, ce tir nous sauva la vie car le mat adverse fût sectionné par ce tir. Bien que fortement endommagée la brigantine mit une distance non négligeable face à son ennemi et finalement s’échappa. Le reste du trajet vers la nouvelle Madrid posa quelques problème car Monsieur H et le Capitaine commencèrent une lutte de pouvoir. L’équipage subit alors ce triste combat quotidiennement et c’est à quai que tous décidèrent de quitter le navire.
La nouvelle qu’il n’arrivait rien de bon sur le « White Perl » et que son capitaine ainsi que son maître d’équipage étaient fou à lier se répandit telle un nuage de poudre dans la nouvelle Madrid et personne alors ne vint lors des sessions de recrutement…

jeudi 5 juin 2008

Poker - Acte 4

online poker

Poker à domicile

Pour la partie de dimanche nous étions cinq soit une personne de moins que le dernier coup et je gagnais aussi ma première partie, je fût aussi le premier à sortir lors de la première partie avec un ALL IN un peu empressé avec seulement une pocket paire de 6…




Après une période noire qui m’a fait voir l’abîme de la banqueroute, c’est avec mes quatre derniers euros que je décide de prendre le taureau par les cornes et de gravir la pente. C’est à ce moment que Dame Fortune de son air bienveillant posa sa main sur moi.
Deux séances coup sur coup ou quasiment rien ne pouvais m’arrêtez j’ai eu des mains heureuses et des magnifiques pot. Je gagna alors quasiment trois fois ma banque !!!
A ce rythme je pense pouvoir changer de limite la semaine prochaine et revenir en NL10 avant mes vacances de mi-juin…

Ca sera hélas pas le cas car je suis de nouveau à 5€, j’ai il faut dire que de gros bad beats quand je suis avec des bonnes mains mais je limite la casse avec quelques bluff bien placé.J’ai noté quelques défauts de jeu que je dois corriger.

Pour le plaisir des yeux et hop!!!


(Prochain acte: Bad beat à gogo)

mercredi 4 juin 2008

Poker - Acte 3

online poker
Analyse

Je suis passé membre Argent à Pokerstratégie cela me donne accès à plus de coaching et plus de leçon et plus de plus, bref vous l’aurez compris c’est mieux !!! j’apprends qu’en plus de la stratégie du petit tapis il existe une autre stratégie et avec un peu de curiosité ,je vois que dans les niveau supérieure les stratégies sont adaptés avec des termes barbares comme « blind steal »…Mais nous n’en sommes pas là et j’ai compris que brûler les étapes peux coûter cher..en général un tapis… « ALL IN »

Je reste cependant une tête brûlée n’écoutant pas le sage conseil de myrdin qui conseil de se mettre dans de bonnes conditions pour faire une séance…Je m’explique, ayant décidé de prendre un outil d’analyse, je télécharge éléphant, l’installation plante donc je prends pokertracker. Je vais d’ailleurs me renseigner si ce sont deux outils complémentaires ou si un seul suffit. Ensuite je commence à me mettre sur titan avec quatre tables pour enregistrer des mains puis je constate qu’il y a un coaching et je décide d’y aller.

Donc à ce moment, je gérais 4 tables en lisant la documentation pour le coaching ou il fallait aussi installer un autre soft , je repasse sur la documentation pour pokertraker tout en ayant mes tables qui surgissaient de temps en temps !! C’était un vrai mic mac !!
J’ai eu un sacré coup de bol en ne jouant pas totalement n’importe quoi et je ressortais de ma session avec à peine 1$, le pokertraker ne fonctionnant toujours pas et un mauvais suivi du coaching…

Récidive le lendemain sur Pokertracer et cette fois-ci je réussi à créer une base avec mes mains, je n’arrive cependant absolument pas à m’y retrouver. Il me reste à lire le manuel ou des didactiels pour bien comprendre le fonctionnement. Titan me lâche soudainement et m’insulte avec un : « vous êtes déjà connecté »… Je panique, est-ce un vol de compte.
Mesures préventives en action, je demande un nouveau mot de passe, il se passe la même chose, j’écris directement au service clientèle…Et je lance aussi un scan avec mon antivirus.

La soirée ne se passera pas très bien voulant faire encore une fois trop de choses…coaching et partie. Le résultat sera une perte de 5$ sur un coup super mal joué avec un Ako et un coup de tête l’adversaire ayant déjà raflé la mise sur moi alors que j’avais aussi A/Ko le coup d’avant…Pour le reste pas grand chose à dire parfois je dépense des sous pour rien, un peu plus de rigueur me serait plutôt bénéfique.


Pokertracer n’en fait qu’à sa tête et je ne peux enregistrer mes nouvelles mains car cela ne fonctionne pas. De plus le patch de ce début mai a, visiblement encore plus de mal à fonctionner…mais ce n’est aps cela qui m’aura fait perdre des euro au point que ma bankroll soit inférieure à 10€. Je me retrouve ainsi à jouer dans la plus basse limite qui existe soit NL0.01/0.02…. j’espère me sortir de ce mauvais pas sans devoir ajouter quoique ce soit….

lundi 2 juin 2008

Pétage de plomb

Youhouuuuu je suis un super hérosssss

Je suis Superman!!!











Superman
65%
Spider-Man
65%
The Flash
65%
Robin
62%
Hulk
60%
Catwoman
60%
Supergirl
55%
Iron Man
55%
Green Lantern
50%
Batman
45%
Wonder Woman
35%



Tu as quelques manières,beaucoup de bonté.
Tu es fort et tu aimes aider les autres.



Cliquez ici pour réaliser votre TEST SUPER HERO...

vendredi 30 mai 2008

Poker - Acte 2

online poker
Analyse

Les Principes de base

Coup dur au moral lorsque je lis la notion de bankroll…..mais je n’en fais encore une fois qu’à ma tête ! n’est pas taureau qui veux…mise .1$/.2$ en FL
Je retente aussi du 0.05$/.10$ en NL.
Limitation des pertes mais je ne suis pas rigoureux, il me restera au final que 12$

Second souffle

J’ai enfin compris la leçon et je commence à appliquer les conseils. Et je m’essaie même à jouer sur plusieurs table mais cette fois ma bankroll étant très faible je suis sur NL10. Le multitable à gérer c’est assez difficile mais ça aide à patienter le temps qu’une des mains de la stratégie du petit tapis apparaissent.

Quelques coaching vidéo dont un sans visu n’ayant pas trouvé la table sur titan et quelques vidéos m’ont permis de comprendre quelques erreurs.
C’est mes premiers gain ( remboursement) qui rentre et un second souffle appréciable pour la suite de mes aventures. J’ai donc actuellement 23$ ce qui est 1/8 environ de ma banque d’origine et les gains sont à cette limite assez faible car je fais des énormes erreurs, même pas besoin de pokertracker pour les détecter

jeudi 29 mai 2008

Poker - Acte 1

online poker
Analyse

Mes débuts au poker

Après une bonne année de réflexion, je me suis décidé de tenter l’aventure du Poker.
Après avoir lu quelques leçons sur poker stratégie et avoir bien répondu au quizz me voici riche de 50$ + 100$ qui sont reversé au compte goutte à chaque tranche de 35$ de rake!!! qu'est ce qu'un rake alors au moment où j'écris, je l'ignore totalement...

Je décide donc de choisir une plateforme et ce sera sur Titan. La référence mythologique m'aura attiré. Je suis impatient (trop) de commencer mais le compte est crédité que deux jours après !!! une opératrice me souhaite la bienvenue et me conseil de créditer le compte via leur interface….
Je décide alors de verser 50$ sur le site et là, le parcours du combattant débute. Visiblement ma carte n’est pas valide puis finalement c’est ma banque qui veux rien savoir…
L’opératrice me conseille alors d’ouvrir un compte sur leur partenaire click2play…j’apprends entretemps que l'opératrice se trouve aux Philippines. Nous sommes dans un vrai commerce international.
Après une nouvelle inscription sur un nouveau site et un peu d’attente, je reçois un appel d’un agent du site de crédit, il s’agissait d’un indien vu l’accent.
La confirmation se fait en anglais et les sous sont alors crédités. La partie peux commencer sur ma première table.

Premier pas – Première baffe

Sans avoir réellement pris connaissance du principe de la bankroll, je me dis que commencer avec 10 fois le petite mise c’est correct…donc le calcul est simple j’ai 50$ je peux donc jouer sur la table 2$/4$ sans aucun risque !!!!!!
Le résultat est sans surprise et certains se seront sans doute reconnu à leur début, c’est une baffe de 40$ de perte qui m’accueil dans le monde du Poker !!!

Deuxième leçon de vie

Je décide alors de passer du No Limit au Fixed Limited ca m’évitera sans doute la banqueroute… et je passe de 2$/4$ à .5$/1$.
Il me reste 10$ et les 50$ de pokerstrat me sont crédité… Mais de nouveau je me lance sans filet avec une perception lointaine de ce qu’est le poker…
C’est la montagne russe, je perd, je gagne, je mise comme dans un western et seconde baffe en trois jours je m’assis encore sur 30$….
Mon capitale est fortement endommagé il me reste que 20$, il est temps de bien lire et d’appliquer les conseils, de regarder des vidéo et comprendre les principes de bases…

lundi 26 mai 2008

Pirates - 50 Fathoms - épisode 7.2

Le village

Le navire arrimé au large, nous étions une bonne dizaine à débarquer sur la plage ou des filets suspendus sur des mats nous souhaitèrent la bienvenue. Quelques bâtiments peu accueillant formaient une sorte de cercle autour de la fontaine sculptée. Celle-ci semblait antique et d’étranges symboles gravés ressortaient du pourtour. Le bac bien que vide conservait un fond blanc immaculé sans trace de poussière ou de sel.
Les villageois ne se trouvaient pas sur la place et seul un bruit dans une des maisons semblant être une auberge brisait le silence morbide du village.

Nous repérons aussi un autre édifice qui visiblement ressemblait à un hôtel de ville. Mais nous décidons alors de nous diriger vers l’auberge. Avec prudence nous entrons et nous nous retrouvons avec un étrange bonhomme sale, pâle et plutôt lent. Il nous accueilla de son air apathique et nous commandons bière et plat de poisson sans y toucher. Après quelques questions, ils sembleraient que les villageois soient en train de faire la sieste et que l’équipage du navire soit parti de l’autre côté de l’île.

La curiosité nous poussa alors à nous rendre dans l’hôtel de ville, le calme de ce village était plutôt inquiétant, des volets claquaient mais aucun signe de vie ne nous indiquait s’il y avait des habitants ou non…Discrètement nous entrons dans la bâtisse et commençons nos recherches, celui-ci semblant inoccupé…
C’est en nous dirigeant vers le fond qu’une sorte de psalmodie sourde nous provint aux oreilles, et c’est armé que nous l’empruntons un escalier se dirigeant vers une cave. Dans la pièce, se trouvait une vingtaine d’individus communiant ensemble. Ils s’arrêtèrent au bout d’un long moment en nous apercevant. La salle remplie de coffres plus ou moins récent, certains ouverts laissaient entendre qu’ils contenaient quelques richesses.
La discussion s’engagea alors avec ces gens qui semblaient en connexion, leur ton monocorde et leur supériorité numérique nous dissuada d’user la force. Pour chacune des questions posées ce fût non un mais plusieurs des habitants qui répliquaient. Tous répondaient en même temps la même chose.
Visiblement seul un étranger au village logeait dans les montagnes, le vieux « mick »
Le regard malsain des autochtones ainsi que l’ambiance pesante et pressante de la salle nous obligea à remonter et à sortir de ce triste endroit.

La visite au vieux « mick » s’imposait d’elle-même pour découvrir le mystère de cet endroit…
La question des octopons fût alors soulevé et nous décidâmes alors de retourner au navire pour laisser une des pierres de lys à l’équipage. Nos chaloupes n’étaient hélas plus souvenir sous forme de planches réparties le long de la grève.
Kepharemos le Kraken décida de retourner sur le « White Perl » puis de revenir mais il revint assez rapidement car nous dit-il, avoir vu une bonne centaine de paires d’yeux dans les fonds marins…nous étions bien piégés dans ce village sans pouvoir communiquer avec le reste de l’équipage.

Le chemin pour aller au cabanon du vieux « mick » n’ajouta aucun charme touristique à l’endroit. Une végétation quasi inexistante et de la rocaille en pagaille parsemait notre route. Aucun oiseau ne volait dans le ciel ce qui n’avait de rassurant.
Le vieux « mick » habite bien dans une espèce de grand cabanons et nous accueille avec joie.
Il nous offrit le repas tout en nous racontant que les voyageurs étaient tués par les créatures du village qui n’aimaient pas sortir le jour. Elle le laissait vivre car il ne dérangeait pas et que le seul moyen de fuir l’endroit était de traverser l’île….
Hélas pour nous la nuit commençait à tomber mais « mick » nous garantissait que les monstres ne venaient plus ici, il sortit alors une bouteille d’eau-de-vie de derrière les fagots pour le cas où il rencontrerait des étrangers. Toute la troupe trinqua avec « mick » et certain en reprirent même…
Cependant deux des hommes d’équipages prirent une couleur étrange et tombèrent d’un seul coup…Le capitaine se doutant d’un empoisonnement força le vieux à donner l’antidote. La plupart des membres étaient dans le coma, « mick » pinaillant qu’il n’avait pas le choix qu’il devait droguer les étrangers pour les rendre aux monstres pour rester en vie. Aussitôt l’antidote avalé par Sam, celui-ci se mit à faire boire les membres mais il s’arrêta quand le premier mourut étouffé par l’antidote…
Sam liquida proprement le vieux mick et frappa frénétiquement les membres pour les sortir du coma…peu d’entre eux dans les vapes reprirent conscience dont James H qui eu l’idée de faire vomir le reste des empoisonnés…

La moitié de l’équipage avait succombé, il restait donc le capitaine, son second Kepharemos, le maître d’équipage H ainsi que maboule, Diego de la Fuentes, et le demi-homme rouge (dont j’ai oublié le nom) tous encore étourdi excepté Sam.
En contre-bas les monstres commençaient à suivre le chemin pour venir chercher leur butin…
Nous avions un peu de temps pour préparer nos défenses et quand ils arrivèrent c’est avec un festival de sortilèges et de tir que nous les reçûmes et les anéantirent.

Notre descente vers le village sembla beaucoup plus longue que notre ascension, près du « White Perl » un immense navire était amarré…Cela inquiéta Sam mais il nous fallait sortir de ce guêpier avant tout…le bâtiment inconnu tirait à boulets rouges sur le village et un de ces boulets atteignit la fontaine et la brisa. Celle-ci brillait avant de s’éteindre une fois atteinte, un long cri provint alors de l’hôtel de ville et un groupe de cinq habitants se dirigea vers nous. Ceux-ci furent balayés par une boule de feu de James H. Nous nous précipitâmes alors dans l’édifice.

Un monstre de quatre même de haut sur deux de large siégeait au centre, il était de forme conique et ses armes n’étaient que quatre gigantesques tentacules… le feu et nos armes semblaient inutile contre lui mais les jets rapides d’eau que lançait Kepharemos sembla affecté la créature, Maboule et le demi-homme rouge furent expédiés contre le mur et restèrent au sol complètement sonnés. Diego réussi une magnifique passe et sa lame transperça l’ignoble ennemi, un jet bleuâtre se répandit autour de lui. Une tentacule s’empara de Sam qui la trancha d’un coup vif, le monstre rugit de douleur à un point que le bâtiment se mit à trembler. Le toit commença à se désagréger, James fût aussi assommé par la projection d’une table, le monstre subit des blessures parle toit qui s’effondrait et Kepharemos lancant une dernière lame de glace acheva les monstres qui s’écroula telle une flaque d’eau.

Diego et Sam s’occupèrent de faire sortir le grael et le demi-homme rouge, Kepharemos empoignant H. Un comité d’accueil les attendait à leur sortie…L’inquisiteur et ses hommes de main…


(A suivre Chapitre 8)

lundi 19 mai 2008

Pirates - 50 Fathoms - épisode 7.1

Le « white perl » poursuivant sa route vers la nouvelle Madrid ne fût pas de tout repos car à peine trois jours de navigation, nos compagnons se retrouvèrent dans un combat marin face à un équipage zombie qui décimait un équipage ayant fuit la petite chine.
Le navire zombie finalement sombra et notre valeureux équipage se retrouva renforcé de six chinois dont un cuistot. Ceux-ci nous parlèrent de l’inquisiteur qui avait pour mission d’éradiquer la magie de ce monde. Qui, si jamais on tombait entre ses mains et était magiciens, se faisait un malin plaisir d’écorché le fautif !!! Cela nous fît comme l’effet d’une douche bien froide ! En effet d’après nos nouveaux compagnons, son navire patrouillait dans la zone.

Nous reprîmes la route et un gros grain nous tomba dessus, tout le monde se démena mais nous perdîmes un membre dans la bataille face aux éléments. Le navire évita de peu des récifs aux allures peu engageantes…la vision d’une épave transpercée de toute part le confirmait. C’est sous le commandement de Sam que les chaloupes furent mises à l’eau pour explorer le galion. Une fois dans celui-ci la dizaine d’homme se sépara. Un groupe avec Sam, un avec Kepharemos et un avec H pour éventuellement sauver des survivants.
C’est dans la cabine du capitaine que se trouvait la seule survivante du naufrage, il s’agissait d’une fillette d’une huitaine d’année tétanisée. James H la rassura et elle nous suivit dans notre rafiot. Nous prîmes aussi tout ce qui nous paraissait important : carte et journal de bord. Le trésor du galion ne s’y trouvant plus.

L'entrevue avec la survivante fût assez difficile car elle semblait muette, c’est à l’aide de dessin que nous parlions puis elle finit par déglutir un nom…. Le capitaine était inquiet et suspicieux. Au final nous avons retranscrit grâce à la lecture du journal et à l’entretien que le bateau avait été attaqué après son naufrage par des créatures de la mer et qui avait emporté le tout sur le rivage près d’ici. La petite fille semblait insistante pour que nous la ramenions dans ce village. Le capitaine suspecta un piège et nous décidâmes d’utiliser les pierres de lys…
Le visage de la fillette changea radicalement et elle se rua sur Kepharemos tout croc dehors des tentacules surgissant de son corps. C’était sans compter sur le capitaine qui d’un coup de rapière la stoppa net dans son saut en lui coupant le flan droit. La suite fût sans surprise et la créature périt rapidement sous les armes de Kepharemos et de H.

Le piège de la créature semblait bien rodé, attirer les étrangers dans son village et leur faire subir un traitement plutôt sombre. Mais la curiosité l’emporte car qui dit péril dit aussi grande récompense…le capitaine donna l’ordre d’appareiller et de mettre cap sur le rivage. La créature morte qui avait terminé sa transformation ressemblait de loin aux octopons combattus au centre du monde.


(au pays des monstres)

vendredi 18 avril 2008

Cinéma Cinéma

Petit billet cinéma, une fois n'est pas coûtume.

J'ai récemment jeter un oeil sur le Direktor un film qui m'a agacé au boût de 15 minutes....Je n'ai pas compris l'humour insufflé par Lars von Trier aurais-je du mal avec les comédies hollandaises? c'est bien dommage j'en revenais....bref passons sans ajouter de chemin de traverse; ceux qui voudront se renseigner devront se débrouiller avec leur moteur de recherche favori.

Mais c'est avec plaisir que j'ai regardé fenêtre secrête un film avec johnny deep dont je ne dévoilerais rien car bien que prévisible il nous surprend et nous dérange. Je regarderais bientôt sweeny todd toujours avec JD, il faut dire que j'ai un faible pour cet acteur qui joue vraiment bien. Et dans la série qui dérange, je peux enfin voir Twin peaks . Cette série est pour le moins curieuse mais David Lynch aurais pu enlever certaines longueurs qui nous assoment...les chansons sont longues et souvent ennuyeuses mais pour l'ensemble la série reste intéressante avec son lot de personnages vraiment tous "barré" dans leurs univers propre. J'attends de finir la série pour en reparler.

Pour finir j'attends le mois prochain avec impatience pour aller voir CAsh (jean dujardin, jean reno) et jackpot (cameron diaz)

lundi 14 avril 2008

Amsterdam - Jour 3 et suivant

Avant que mes souvenirs ne s’estompent dans les affres du temps, je poursuit mon récits par le week-end. Les pauses furent fréquentes et loin d’être désagréable. Je retiendrais la visite rapide du marché aux fleurs où j’ai acheté quelques oignons de tulipe pour ma petite maman. (j’appris d’ailleurs peu de temps après que cela coûte une fortune en France.) Et aussi, le restaurant style Yo Sushi. Nous fûmes rejoint par Igor. Ils nous fît visiter des cafés très sympathiques surtout celui avec un monsieur qui, si il nous avait dit qu’il était le pére Noël, nous l’aurions cru sans hésité (surtout après la petite collation, une bien bonne liqueur ma fois.) La visite du quartier rouge fût rapide et j’avoue que je n’ai pas trouvé cela particulièrement intéressant… mais n’ayant pas les yeux dans ma poche, j’ai quand même regarder les « marchandises » en vitrine. Bref, la fin de soirée se fît en deux temps, petit restaurant espagn. euh catalan où encore une fois mon pantalon me semblait bien trop serré après avoir mangé et des bars du côté de chez notre hôte (l’artiste bizarroïde.)
Nous voulions danser au Meltweg mais le froid était tel que finalement cela nous a découragé.

Le dimanche loin d’être tout repos car nous avions rendez-vous à la gare centrale qui est un peu immense et ce fût sous la bourrasque de neige que nous retrouvions taco (ou paco je ne sais plus.) Il était avec son fils qui en fin de journée se la joua sirène d’alarme…la journée restera quand même sympathique avec la visite d’une exposition (et la j’ai un trou de mémoire) sur une découverte archéologique. Je passe sur le restau qui aurait du être argentin….c’est le problème des quartiers touristiques !!! Sinon bonne rigolade sur la place où se trouvait Dark Vador et deux faucheuses….Dead like me (une série dont je vous parlerais prochainement)
Le séjour se termina par un restaurant indonésien, il faut dire que là-bas il y en a plus d’un et celui-ci un peu excentré était vraiment excellent…Le terme copieux est encore trop faible au regard de ce qu’il y avait dans nos assiettes. J’ai honte d’avoir piqué de la glace !!! la prochaine fois, je garderais de la place pour un dessert. La ballade digestive fût la bienvenue et la visite du port le soir reste plutôt un souvenir agréable.
Je reviendrais sûrement mais quand il fera chaud, très chaud…

mercredi 9 avril 2008

Amsterdam - Jour 2

avant de commencer ce billet voici un chemin de traverse pour ceux qui veulent faire une visite virtuelle de la ville.

Ce matin le soleil nous accueillit à bras ouvert et c’est tout pimpant que nous allions prendre le petit-déjeuner dehors. J’avoue que je ne tenais pas trop à le prendre dans l’appartement car la cuisine me semblait pas très propre…C’est donc dans le café sous le musée du cinéma que nous avons pris un bon petit déjeuner pour affronter la journée. Je trouvais dans le journal le programme de la soirée un concert ska pas très loin de l’apart le vrai bonheur enfin presque !!!
Pour poursuivre notre visite, nous décidions d’aller sur le musée national. Ici les musées sont peux nombreux et assez cher, il faut compter 10€ l’entrée c’est ce qu’on appelle le prix de la culture. La veille nous avions visité le musée Van Gogh qui était vraiment génial d’ailleurs nous avons fait la fermeture à la demande du videur…
Le musée national est aussi intéressant que le musée Van Gogh (où se trouvait une exposition de John Everest Millais.)

J’ai eu un faible pour les armes et le gros canon exposés dans une des premières salles….
Les toiles de Rembrandt sont vraiment exceptionnelles et je vous conseille de faire un détour par ce musée lors de votre séjour. Grosse surprise à notre sortie, de la neige « this is the twilight zone » !!!
Du coup vu que l’on avait pas trop chaud, nous nous sommes rabattus sur le restaurant Walk Wok. Le principe de cette chaîne de restau est simple, on choisit un ingrédient principal, des ingrédients secondaire (bœuf, poulet..) et une sauce et hop ! C’est commandé. Délicieux et copieux. Le reste de la journée était dédié aux emplettes. Le premier magasin de porcelaine avec son chien de garde, pardon sa vendeuse valait le coup d’œil. Nous sommes aussi allés voir le musée de la photo (le foam) qui pour ma part était un peu décevant.
Après un peu de repos au B&B, nous sommes partis à la recherche du bar pour le concert mais pas de chance, ce bar n’était pas dans la rue…mais il existait deux autre rue avec le nom qui ressemblait chacune à l’opposé. Ce fût un coup dur et pour nous consoler, nous mangeâmes dans un super bon restaurant éthiopien. La bière coco était originale et manger juste avec les mains aussi. La soirée se termina donc un peu plus tôt que prévu bien au chaud.

Et comme j'ai commencé ce billet avec un lien sur une visite virtuelle, j'ajoute un chemin de traverse vers un site en français regroupant les musées d'Amsterdam

mardi 8 avril 2008

Spectacle

Un petit peu de pub car cela ne fait pas de mal.

Petit clin d'oeil au Kisses cause trouble qui se produisent fin avril au buveur de lune (je met le lien de l'endroit car vous allez le constater, il n'y a pas l'adresse sur leur flyer!! et un autre chemin de traverse, nous ne sommes jamais trop prudent.

Et pour rire une petite vidéo.


Je profite aussi de ce billet pour vous annoncer ma soirée qui aura lieu le 25 Avril au Klub (14 rue saint denis 75001)

lundi 7 avril 2008

Amsterdam - Jour 1

Première partie de mon récit pour laisser une trace de mon voyage aux Pays-Bas.

Le premier jour

Ayant quelques jours de repos bien mérités, j’ai pris l’option voyage pour Pâques suite à une proposition que je ne pouvais refuser. Un week-end découverte au pays des tulipes (et du fromage qui pue.)
Nous sommes donc partis avec nos sacs à dos vers le pays des barbares…. L’arrivée a Schripol se passa sans problème. Aux Pays-Bas le « syndicat d’initiative » vend les cartes d’Amsterdam, là je fût surpris mais bref nous étions là et bien là ! Le froid nous accueillit à bras ouvert mais nous étions bien équipés et nous nous dirigions prestement vers notre première destination pour prendre les clés de la chambre d’accueil. Ne connaissant pas trop les stations de train, de tram et de bus ce fût une aventure. Nous avions pris un billet de train pour le centre alors que nous devions nous arrêter au premier arrêt et nous marchâmes un bon moment alors qu’une station de tram était dans la gare.
Mais nous étions là pour nous balader donc tout allait bien mais il faisait faim…

La femme qui nous accueilli, loin de nous douter que c’était une « star internationale » nous logea dans sa maison alors que nous devions aller dans un autre appartement. Tout dans cette maison inspirait la sensualité et l’érotisme. Le loveboat d’Amsterdam….. Le lit était immense à ce propos. Après un petit déjeuner copieux vers 15H30 car on nous avait oubliés, c’était parti pour la première visite. Ici la plupart des gens se déplacent en vélo ou en tram. Nos lignes favorites furent la 5, la 20 et la 1 (il va falloir que je vérifie.) Le premier bar où nous nous sommes arrêtés ne se situait pas très loin de la station que nous avons appelée « led zeppelin », un bar enfumé près d’un coffee shop et surtout assez bruyant. Bref après être passé au magasin de ravitaillement eau-bonbons, c’était donc reparti pour notre logement mais là une surprise nous attendait. La chaleureuse dame qui nous accueillit nous dit que finalement la chambre était bien prise et qu’il fallait bien changer d’appartement… C’est donc en nous donnant un peu d’herbe et une poignée de main amicale qu’un chauffeur nous conduisit à l’Est de la ville. L’appartement se situait au troisième étage d’un immeuble qui sentait une odeur assez peu sympathique.
Notre hôte un artiste au goût quelques peu folkloriques nous reçu mais nous devions retourner à la première maison car ils nous manquaient des affaires…ce fût donc un petit tour d’Amsterdam de nuit avec Igor qui nous accompagna avec sa voiture. Igor étant l’ami de mon amie. Les affaires étant récupérées la soirée se déroula dans une ambiance détendue et sympathique.


(a suivre - froid de canard)

jeudi 27 mars 2008

Suite billet Zombie

J'avais oublié la pin-up c'est pas malin pfff je me rattrape plein de bisous à tous

Zombie pinup


(prochain billet voyage ou jeu ou cinéma.. bref pas zombie kwa)

Mais si tu veux déjà connaitre mes dernières aventures dans le monde réel il va falloir attendre un peu. Je peux quand même annoncer que je suis allé au pays du fromage, des tulipes et du shit.
Et c'est pas faute d'avoir été voir une voyante, une cartomancienne et une manomancienne (euh c'est pas ça?) pour voir si le voyage allait être bon que Murphy a pointé sa sale petite tête car on a eu droit a un temps pourri et attention ça faisait plus de 40 ans qu'il n'avait pas fais aussi mauvais c'est pas beau? Heureusement le temps ne fait pas le voyage et bien que les musées sont super cher ils sont super. Je présenterais le reste du voyage plus tard. En attendant regardez donc ma pin-up, n'est-elle pas superbe? attention j'ai un fusil à pompe dans les main!! ( ah oui je suis à fond sur kane et lynch... lobotomie maman...comprenne qui pourra)

jeudi 6 mars 2008

Zombieeeeeeeeeee


Aujourd'hui je vous sers non pas un morceau de cervelle mais un billet sur les zombies!!! Pour rappel un zombie est une créature mort vivante qui a selon les légendes une ou deux vitesses (la lente et la rapide).
Passons tout d'abord par la case intello en voyageant sur Wikipédia pour connaître leurs définitions... avec S car il y en a plusieurs!! Epatant? non?

Le zombie, cette pauvre petite chose se mange à toutes les sauces, surtout au cinéma... récemment il y a eu planète terreur et je suis une légende ou encore 28 semaines plus tard. Quoique dans les deux premier films pouvons nous considérer qu'il s'agissent de vrais zombies??? car il s'agit d'une maladie en fait. bref, ca sera pour moi des zombies et si cela ne vous convient pas, fermer cette page ah ah ah

Il existe actuellement sur le net une recrudescence de zombie d'ailleurs que nous pouvons voir dans ce coin là de la toile et comme vous pouvez le voir ils organisent des concerts!!!! le prochain est à Caen. C'est l'heure de la page de pub!


Poursuivons notre route sur la toile la route étant indiqué par des morceaux de chairs sanguinolentes et nous arrivons sur un site de bandes dessinées: le zombiblog rien que des zomzom, c'est pas mignon??? il y a du bon et du mauvais mais j'ai bien aimé. A vous de vous faire votre propre opinion.

Et pour finir, pour les afficionados des zombies: un petit scénario pour le jeux de plateau (que je me suis procuré). Comme il est précisé dans l'article, la boîte qui a créé le jeu a fermé ses portes c'est donc un collector!!!

vendredi 29 février 2008

Nouvelle Star

J'avoue donc ne sortez pas vos instruments de torture, je regarde la nouvelle star... enfin une bonne partie.
Et il faut dire que c'est quand même bien marrant....surtout les sélections. Entre ceux qui ont vraiment du talent, nous avons le temps d'apprécier les mauvais voir les super mauvais.

Mais je ne suis pas le seul à rire car Kevin (non pas little mais un autre) aussi. Dans ce message et sur son blog il résume parfaitement les épisodes de la nouvelle star. j'aime assez son ton qui tranche bien dans le vif.

Scandaleux!!! la semaine prochaine l'émission passera le mercredi en même temps que Dr House!!! Je suis devenu accroc à cette série, il m'est vraiment sympathique ce Dr ha ha pas vous? ca sent l'achat d'un disque dur externe pour tester l'enregistrement via la box...

jeudi 28 février 2008

Super Nachooooooo



Je crée ce billet spécialement pour partager ma bonne humeur suite à une de mes visite sur allo-ciné.

YOUPIIIIIIIIIIIIIIIII ils vont tourner Super Nacho 2. Elle est pas belle la vie?
Le premier était à mourir de rire, vivement celui-ci.

En attendant l'acteur principal joue dans un film qui sort la semaine prochaine "Soyez sympa rembobinez"

mardi 19 février 2008

Niouz



Sony avait vu juste en misant sur Le Blue-ray avec la PS3 car la nouvelle est officielle, le HD-DVD "paix à son âme" vient de tirer sa révérence...


Annonce ici
Microsoft reste de marbre il vendra encore des xbox...

Mais vous l'avez compris, cela me ravi et je reste un afficionados de la PS3...malgrè une grosse déception avec le dernier jeu acheté et revendu dans la foulée tellement le gameplay était ennuyeux....Assassin's creed un jeu que je ne conseille pas.

lundi 18 février 2008

Dread - Scénario part 3 (fin)

Détour touristique

Le fameux plan avec le coup des prisonniers fût un échec car parler aztèque n'est pas donné à tout le monde... Les valeureux chasseurs de démons tuèrent quelques guerriers mais au loin une troupe d'homme se constituait. Ils s'enfuirent alors dans la forêt vers la pyramide.

Tout en se rapprochant de la pyramide, ils semèrent les poursuivants furieux. La pyramide était gigantesque et dépassait les arbres. Arrivé en haut de celle-ci un spectacle des plus horrible les attendait. Un prêtre s’adonnait à un rituel de sacrifice sur un jeune garçon allongé prêt d’une momie. Les trois compagnons se ruèrent pour sauver la victime mais c’était hélas trop tard, le prêtre avait déjà fait son office et déjà le flux vital du garçon se transmettait à la momie. Le prêtre mourut rapidement et hurla tellement fort que les villageois levèrent la tête vers le sommet de la pyramide.

Momie te voilà

C’est alors que la momie se leva et que s’engagea un combat sans merci. La vitesse de la momie était surprenante, et les quatre compagnons se battaient comme des fauves.
La momie avait le dessus et s’en prit à Blutch ayant affaibli le vieux … Elle réussit à prendre le cœur du valeureux soldat et l’écrasa sans merci. Le chinois et le vieux se mirent alors à jeter des incantations pour renvoyer cet adversaire ad patres ! Le mexicain s’affola en voyant des guerriers escalader la montagne…. Leur chance de survie se réduisait et les prisonniers qui étaient enfermé un peu plus bas les encourageaient ou priaient…
La momie blessa à tour de rôle ses trois adversaires, malgré le sabre du vieux qui la traversait de part en part. Le chinois s’entêtait à l’exorciser car seul cette méthode fonctionnait visiblement. La momie se mit à cracher des vers et se transforma en gaz verdâtre sui se dirigeait vers l’escalier de pierre. Les villageois n’étaient qu’à quelques pas mais un dernier exorcisme renvoya le démon dans les abîmes. Le vieux prit la tête de la momie et la montra aux villageois qui hurlèrent et au lieu de reculer, se mirent à gravir les marches en courant.
C’est alors que les prisonniers sortirent de leurs cachots et se ruèrent sur les villageois pour aider nos trois compagnons.
Ensemble, ils réussirent à descendre de la pyramide en laissant les cadavres de courageux mexicains morts au combat.

Epilogue

Le retour fût assez pénible mais rien ne vint l’entraver. Devant la caserne un tas fumant de chair humaine et chevaline les attendait…. Le Lieutenant Blackwell vint à la rencontre des rescapés et des trois compagnons pour les saluer.
Il leur expliqua que les bandits voulaient les capturer mais qu’il ne fallait pas faire chier les hommes du fortin, ils étaient ici pour être tranquille et qu’ils avaient déjà eu leur content de combat que ce soit avec des humains ou non.

Les compagnons décidèrent d’accompagner les mexicains au moins au premier village. Ce qu’il firent avant de prendre un peu de repos…

lundi 4 février 2008

Dread - Scénario part 2

Le repère des banditos

La troupe partit vers les montagnes car chaque indice semblait indiquer cette voie. Des traces dans la terre confirma le passage d’une troupe importante à pied et à cheval.
Le repère des bandits se situait dans un village qui se trouvait dans une cuvette à proximité de la montagne. Un chemin serpentait du plateau jusqu’au village mais quatre hors-la-loi montaient la garde.
Ce fût à la faveur de la nuit que le Mexicain et deux des militaires s’avancèrent pour repérer les lieux d’un peu plus près. Les militaires avaient été très clairs, leur mission s’arrêtait à la reconnaissance des lieux et de retourner au fort pour faire un rapport. Ils ne voulaient en aucun cas intervenir, ce qui n’était pas l’idée des trois compères chasseurs de démons.
La plupart des bandits chantaient, buvaient et riaient dans le plus grand des bâtiments qui ressemblait for à un saloon. Et toujours quatre sentinelles pour surveiller les alentours. Il y avait aussi quelques femmes indiennes en liberté mais aucune trace des mexicains enlevés à leur village. Alors qu’ « el pimentos » revint vers ses amis, une grande femme rousse rameuta alors la plus grande partie des troupes qui prirent leurs chevaux et sortirent de la gorge suivant celle-ci.

Nul n’avait entendu le discours de la rouquine mais tous savait que leur destination était le fort. La décision de profiter de cette aubaine, fût débattu et les militaires acceptèrent d’aider à capturer et à interroger les bandits qui étaient rester sur place afin de connaître le sort des villageois.
Trois des sentinelles furent neutraliser dans le silence le plus complet mais la quatrième les aperçurent et donna l’alerte. Les malfrats commencèrent à sortir de l’auberge quand le vieux fît trembler la terre dans un fracas sans précédent. Le bâtiment s’écroula sur les hommes menaçants qui furent capturés aisément. Blutch un des militaires s’occupa de la dernière sentinelle qui prononça ses derniers mots.
Peu de temps après les interrogatoires commencèrent sur les sept mexicains capturés. Nous apprîmes que la femme en chef, s’appelait Sali et qu’aucun des villageois n’était réapparus de la grotte. De temps en temps un humanoïde sort de la grotte avec une tête de jaguar et s’entretient avec Sali dans un dialecte incompréhensible. Mais cela arrive rarement.
Les militaires ne voulaient pas continuer mais le vieux réussi à les convaincre de venir dans la grotte qui s’avéra être un complexe minier

Descent
Plus nous avancions avec les prisonniers et plus le vent se levait dans les couloirs, des bruits étranges nous parvenaient aux oreilles et l’ambiance était de plus en plus tendu.
La poussière nous obligea à nous protéger mais nous avancions encore quand arrivé prêt d’une cavité un comité d’accueil nous reçu en envoyant à une vitesse surprenant un paquet de couteaux. Deux prisonniers succombèrent et ce fût la panique générale, deux des militaires s’enfuirent, le reste des prisonniers tirèrent sur la corde pour se mettre à l’abri et nous, nous essayâmes de voir qui était notre ennemi. Il s’agissait de deux humanoïdes à tête de léopard qui nous jetaient des couteaux sacrificiels. « El pimentos » jeta alors ses bâtons de dynamite dans le trou ce qui stoppa net nos adversaires. Pendant l’explosion, la poussière envahie les couloirs et les prisonniers ainsi que les militaires en profitèrent pour faire la belle. Seul Blutch le fameux sergent laissé à l’arrière de la mine revenait voir ce qu’il se passait.

Une échelle nous permit de descendre voir qui nous avait attaqués, en fait les deux humanoïdes n’étaient que des vulgaires humains coiffés d’une peau de léopard…Mais leurs origines nous échappaient. Une rivière coulait dans la grotte et une barque nous attendait pour poursuivre le chemin. Tout le monde embarqua y compris Blutch sans oublier de prendre les peaux de léopard quelques peu abîmées par l’explosion. La barque vogua tranquillement sur la rivière qui déboucha à l’air libre dans une forêt. Dans celle-ci se trouvait un village et une pyramide aztèque. Nous décidâmes d’apponter à l’embarcadère en bois avec comme plan de faire passer deux d’entre nous comme des prisonniers pour le sacrifice.

(a suivre: le retour de la momie)

jeudi 31 janvier 2008

Coup de gueule

Je n’aurais jamais imaginé pouvoir quitter la salle d’un concert avant la fin de celui-ci. Mais, la vie est pleine de surprise et je crois n’avoir jamais entendu un aussi mauvais concert de toute ma vie. Pourtant je n’en suis pas à mon coup d’essai.
Heureusement dans la première partie les membres de Die Krupps ont brillé par leurs présences sur scène et par leurs communions avec le public….
Christian Death ce groupe mythique m’a énormément déçu et je n’était pas le seul dans ce cas. Les trois pauvres applaudissements entre chaque morceau reflétaient l’état d’esprit général du public…..Bref, je confirme que je ne suis plus dans ma période cold wave…

mercredi 30 janvier 2008

PUB

Il faut bien en rire..... Puisqu'on nous prends vraiment pour des cons alors faisons de même.

lundi 28 janvier 2008

Dread - Scénario part 1

Le pirate, le bridé et « el pimentos » étaient au croisement d’un chemin ou les pancartes donnaient le choix entre le Mexique, le Nord et l’Ouest des Etats-Unis quand un corbeau aux yeux vert se posa sur la pancarte du Mexique nos compagnons décidèrent de suivre ce choix.

Quelques lieux avant la frontière mexicaine, ils virent un fortin sudiste qui se dressait dans la morne plaine. Ils s’y dirigèrent malgré les imprécations du pirate, ancien nordiste à la retraite.
C’était l’occasion de trouver des montures et aussi de trouver du ravitaillement.

Une trentaine d’homme habitait dans cet endroit et se prélassait soit au soleil soit dans les salles communes. Personne ne fit attention aux trois hommes qui y entrèrent comme dans un moulin. Arrivé dans la salle commune, « el pimentos » cria d’une voix de stentor
-« GAAAARRRDDEEE AVOUSSS »

Les réactions ne se firent pas trop attendre certains voulurent se lever et renversèrent tout ce qu’il y avait à portée, d’autre n’ouvrirent qu’un œil sous le regard joueur du mexicain qui se mit à rire de plus belle…Un sergent sortit de la pièce d’à côté prévenant calmement que ce n’était pas malin d’hurler de la sorte. Il demanda alors qui dérangeait la sérénité des lieux. Nos amis se présentèrent alors et furent conviés à prendre un peu de repos avant de repartir.

Ils apprirent alors que le fort était en paix depuis plus de trois ans et qu’aucun Apache n’avait eu l’idée de rompre celle-ci en restant bien sagement dans leurs montagnes à l’ouest. Mais il apprirent aussi qu’une bande de bandit ne traînait pas très loin de la frontière. Le choix sauta aux yeux de nos amis et s’équipèrent en vu d’aller au premier village mexicain.
Les militaires leur donnèrent des victuailles pour la route et un âne pour leur rapporter de la bière mexicaine.

Sur la route, des traces de sabot leur indiquèrent la route et les menèrent assez rapidement à un village qui semblait plutôt déserté. Une femme éplorée déambulait cependant dans la rue et « El pimentos » devança le pirate pour consoler la jolie mexicaine.
Elle s’apitoyait sur l’enlèvement de son fils… Pendant qu’elle raconta la razzia des bandits, des femmes de tous ages commencèrent à sortir de leur maison et une en particulier vinrent vers eux, le docteur Gwine. Christina prit alors la jolie Ophélia des bras du mexicain…
Tous les hommes du village avaient été enlevés par la troupe des malfaisants qui avait attaqué le village quelques jours auparavant. Les femmes dirent en avoir vu une trentaine et Yolanda une vieille femme du village ajouta qu’un hybride mi-homme mi-jaguar les accompagnait.
Les femmes ne furent pas rassurées quand le Mexicain demanda si cet étrange personnage portait des cornes. De même lorsque le vieux s’emporta en maudissant les bandits en décrivant les pires atrocités ce qu’il leur ferait subir.

Il fût décidé de retourner au fort pour chercher des renforts en vue d’une reconnaissance…. Le Lieutenant Blackwell leur donna quatre hommes et dit à un subalterne de préparer un message pour le télégraphe.

(a suivre...)

mercredi 23 janvier 2008

Dread - Les personnages

Un grand houra HOURRRRRRRRRAAAAAAA pour toute l'équipe. Car hier soir, jour à marquer d'une pierre blanche nous avons réussi à faire une partie complète!!!! Hourrraaaaaaaaaaa. Il s'agissait d'une partie de Dread adaptée pour la fin 19ème aux Etats-Unis près de la frontière mexicaine par Maître Kobayashi.

Dans ce billet, la description de nos personnages de Dread qui étaient encore une fois atypique.



Commençons par le personnage de Franck plus connu sous le pseudo de Pocahontas qui décida de créer un vétéran nordiste adepte des attaques frontales le sabre au clair. Cela lui valu lors d'une mémorable bataille de se prendre un boulet qui lui arracha la jambe. Ne pouvant plus exercer son métier il se noua d'amitié avec le whisky frelaté qu'il pouvait trouver dans des rades de plus en plus minable. Après son entraînement son surnom devint le pirate mais certain l'appelle aussi tabouret... sûrement à cause de sa jambe de bois??



Le second Franck plutôt adepte des intellectuels ou des trouillards créa cette fois un chinois qui s'avéra être un excellent sorcier après son initiation. Son penchant pour la science occulte lui aura servi ou desservi par le passé et c'est sûrement pour cela qu'il fut recruter pour combattre les démons. Mais nul ne sais pourquoi exactement il avait rejoins nos rangs. Pas très original il se fait appeler le bridé alors que langue de feu ou feu infernal eu été plus réaliste (vous saurez bientôt pourquoi.)




Seb, votre serviteur créa un petit mexicain bien enveloppé "el pimentos" sa vie tumultueuse de guide/interprète de l'armée et contrebandier lui valu de devenir alcoolique et d'attraper la syphilis avec une des nombreuses "femmes de joie" qu'il connus. Il intégra les rangs des chasseurs de démon car il adore les cornes... Fétichiste?? Plutôt manuel que spirituel, il utilise ses cinq sens à bon escient pour se sortir des situations difficiles ne pouvant compter sur la magie que très rarement. Son surnom lui vient d'une blague qu'il avait faite lors de son entraînement en collant des piments dans la boisson de ses partenaires. Cela avait eu pour effet de réchauffer l'atmosphère...

jeudi 17 janvier 2008

Divagation

Petite compilation de news plus ou moins marrantes.

Tout d'abord je présente mes condoléances à la famille de Carlos qui est décédé ce matin d'un cancer foudroyant. Je ne le connaissais bien sur pas. Mais je pense qu'il a bien profité de sa vie. Adieu quand même troubadour des années 80.

Dans un tout autre sujet qui m'a plutôt fait rire, voici Le site qui propose de sauver son couple!!! et oui mon fatalisme me rattrape mais quand je vois ça, je rigole.
Ce site vante le document gratuit... pas moins de trois formulaires pour donner ses coordonnées mais en regardant le menu, il y a un lien direct pour commander le bouquin!! Allez 40€ pour que ta femme revienne en 48H chrono c'est moins chez que le professeur Mamadou de Barbes.. proffitons-en.

Section héroïsme, Dominic Purcelle sauve un bébé!!! cela va t-il donner des idées aux scénaristes de Prison Break?? en tout cas il n'aura pas sauver Sara de se faire tuer (dans la série).. dommage l'actrice était plutôt sympathique!! comment vont-il faire pour le côté romance dans la série du coup.... pas la savonette, pas la savonette...

mardi 15 janvier 2008

Tempêtes

Est-ce une chance ou non d'avoir réussi à voir ce magnnnnnnnnnnnifique téléfilm Catégorie 6: le choc des tempêtes dimanche après-midi? je ne sais pas bon j'avoue que le jeu des acteurs nous surprend et c'est bien un film de série B ohhh ouiii!

Mais loin de s'arrêter là, le réalisateur "God bless him" en a fait une suite.... et qui a été diffusée hier soir sur la TNT.Catégorie 7: La tempête du siècle est tout aussi mauvais!! parfois je me demande si je suis normal de m'infliger certain navet!!!!

Ils ont quand même réussi à faire apparaître des acteurs que l'on croyait quand même bon pour la décharge mais j'y vais un peu fort car après tout j'aurais pu changer de chaîne et regarder autre chose ou faire de la couture. C'est que le sujet sur l'écologie et le dérèglement climatique m'a touché même si il était noyé sous un tas d'histoires inutiles...mais je vous laisse juger par vous même.

Il vous faudra quand même une après-midi entière pour voir les deux téléfilm car c'est long...très long... ca rappellerait presque l'adaptation des Langolliers de Stephen King en téléfilm...une horreur.

Un petit article en anglais sur Sci-fi pense différement mais après tout, tous les goûts sont dans la nature. chemin de traverse

lundi 14 janvier 2008

Voeux

Ca fait longtemps que je n'ai pas écris de billet!! shame on me!! Pour ce début d'année, je vous présente mes Voeux de réussite dans tous vos projets. Et aussi les voeux ci-dessous.



Pour le blog je vais le poursuivre avec nos aventures de 50 Fathoms et encore avec mes critiques/avis de films, séries et jeux... sans oublier mes voyages (enfin si je me décide à partir quelques part cette année)


J'ai quelques billets de retard mais je vais le combler dans les prochains jours.